Bretagne - Breizh o' viva!

La Bretagne, une région à forte identité

La Bretagne région regroupant 4 départements: le Morbihan, l‘Ille-et-Vilaine, les Côtes-d'Armor et le Finistère, est bordée par plusieurs façades maritimes (l'ocean atlantique au sud et à l'ouest et la manche au nord) et forme la 4ème région touristique de France (9 millions de visiteurs par an). Dotée d’un patrimoine gastromique unique, de paysages exceptionnels et d’une tradition culturelle forte (dont la pratique du Breton qui connaît depuis les années 70 une véritable reconnaissance même si elle reste marginale) la Bretagne vaut bien plus qu’un détour…

Façonnée au fil des siècles par les courants, vents marins et Légendes, la Bretagne recèle autant de paysages enchanteurs que de richesses culturelles. Terre du bout du monde elle bénéficie d’un climat océanique tempéré et se decline en six zones climatiques bien distinctes. Les marées et les vents font varier les ciels et la saison plusieurs fois dans la même journée.

Le bord de mer compte 2730 kilomètres de littoral où se côtoient des dunes côtières, des archipels, des falaises, des estuaires, des marais salants et des ria ou „aber“ (= profonds estuaires de rivière enhavis par la mer) et une cinquantaine de phares. De ce fait la Bretagne possède une exceptionnelle richesse ornithologique grâce aux nombreux oiseaux qui y viennent nichés dont le fameux Camareux (ou clown des mers Fratercula artica) qui a élu l’archipel des Sept-Iles comme lieu de reproduction. La pêche maritime et la conchyliculture jouent un rôle économique primordial et contribuent au patrimoine gastronomique de la région.
Enfin sur les 86 sites Natura 2000 que compte la Bretagne les 2/3 sont marins ou littoraux.

À l'intérieur des terres, „l'Argoat“ composé de landes, tourbières, bocages et forêts dessinent des paysages variés. Habitée depuis le paléolithique, la Bretagne a connu de nombreuses vagues de peuplements dont les fameux celtes qui ont à jamais marquée la région.
Très attachés à leur terre les bretons de naissance ont une propension plus forte que la moyenne à vivre dans leur région natale, ils sont cependant 23% à habiter une autre region. Mais s’ils la quittent quand ils sont jeunes, ils y reviennent le plus. Terre d’inspiration, la Bretagne voit naître régulièrement de fortes personnalités qui marquent leurs contemporains. Grands marins, artistes, humoristes ou encore footballeurs, certains sont célèbres dans le monde entier.

L’éco-bio en Bretagne ?

Immense presqu’île de 27 200 km², le territoire Breton présente un littoral spectaculaire et est extrêmement riche en biodiversité. Mais il subit une pression foncière très forte sur ses côtes c’est pourquoi le Conservatoire du littoral y est particulièrement actif pour les protéger des bâtisseurs de tout poil.

Autrefois pays de bocage, la Bretagne s’est transformée radicalement dans les années 60 à cause de la politique de remembrement visant à rassembler les terres agricoles. Adieux haies protectrices de la faune et du paysage, bonjour intensification des pratiques agricoles, uniformisation du paysage et des productions et pollution des eaux (touchant en particulier la nappe phréatique et le littoral avec la prolifération anarchique d’algues vertes)… C’est seulement depuis les années 90 que la région se mobilise doucement pour (re)pratiquer une production agricole moins nocive pour l’environnement. Il vrai que si les collectivités locales assurent un nettoyage régulier des plages, le développement anormal des algues vertes sur les baies reste néanmoins un problème majeur de pollution qui ne peut se résoudre que grâce à une politique agricole durable endiguant la fuite d’azote.

Avec plus de 62% de l’espace occupé par la surface agricole, l’agriculture bio ne représente cependant que 4,1% de la SAU bretonne. Les tendances que l’y observe sont similaires à celles du reste de la France avec une prédominance de la surface fourragère et d’herbes(à 70%) pour les élevages, l’augmentation du développement des exploitations bio se confirme. Celles-ci sont tournées majoritairement vers des systèmes de production de lait et de légumes. Quant aux producteurs certifiés en Demeter il n’y en a qu’une dizaine pour toute la Bretagne.

Ceinturées par le célèbre GR 34, les côtes bretonnes se font à pied sur le sentier des douaniers qui s’étire sur près de 2 000 km depuis Le Mont Saint Michel jusqu’á la presqu’île de Guérande. Quant aux pistes cyclables elles sont bien aménagées sur d’anciennes voies ferrées, des chemins de halage, et empruntent des routes secondaires. Enfin l’Eurovélo 1 (qui relie le Cap Nord en Norvège à Sagres au sud du Portugal) traverse la Bretagne en diagonal depuis Roscoff jusqu’à Saint Brévins les Pins et permet de rouler sur 1 200 km sur une voie dédiée… Et puis il ne faut pas oublier certaines îles Bretonnes qui se parcourent sans voiture comme l’île de Sein, Houedic, Houat, Bréhat et Molène.

Quelques chiffres…

3 197 975 habitants dont les retraités réprésentent 23% de la population.
118 habitants/km²
Les trois quarts des salariés travaillent dans le secteur tertiaire.
Deux aires urbaines principales, Rennes et Brest
27 208 km² de superficie
3010 Monuments historiques et 33 musées nationaux
Source: INSEE