Guédelon: Exemple remarquable d´une construction durable

Quoi de plus exaltant que de participer à cette reconstruction à l´identique d´un château du XIIIème siècle, selon les savoir-faire traditionnels de l´époque qui attirent scientifiques, artisans, amateurs et curieux.

Le château de Guédelon, situé sur la petite commune de Treigny, en Bourgogne, est un exemple très intéressant de construction durable, utilisant exclusivement des matériaux locaux (pierres, bois, chaux etc.). Pour édifier le château, les bâtisseurs suivent à la lettre des techniques employées par leurs ancêtres du Moyen-âge. L´utilisation de matériaux naturels, comme la chaux fabriquée sur place, ainsi que le respect des techniques de l´époque, a permis de faire naitre ce projet d´une incroyable précision historique. Ce qui n'était au départ qu'une projet fou s´est aujourd'hui converti, plus de vingt ans après le début de la construction, en l'un des chantiers les plus passionnants et célèbres d'Europe. Ce qui distingue Guédelon des autres projets de reconstruction, c'est l'attention constante que les planificateurs portent au respect des détails historiques et des méthodes de construction du Moyen Âge, forcément écologiques. À cette fin, des experts scientifiques sont associés au projet, et sont régulièrement consultés.


Un très long projet de construction

Lorsque les initiateurs du projet de Guédelon ont commencé les travaux en 1997, ils se sont demandé “pour qui” ils construisaient réellement. Ils ont estimé que leur travail serait plus facile s'ils inventaient un bâtisseur fictif du Moyen Âge, disposant d'un budget bien précis. En effet, tant l'époque de la construction que les ressources financières disponibles façonnaient la conception et l'apparence de tous les châteaux médiévaux que nous pouvons encore admirer aujourd'hui. Si un propriétaire de château était immensément riche, son château avait forcément un aspect différent de celui de son voisin, qui devait faire attention à la dépense. Afin d'être aussi historiquement précis que possible, la première année de construction a été définie comme étant 1229. Ainsi, si nous supposons que la construction sera terminée en 2023, la fin « historique » aurait, elle, eu lieu en 1255.
L'année 1229, qui marque le début de la construction du château, a été choisie pour deux raisons. À cette époque, la construction d´un château prenait généralement pour modèle le style de construction préféré des rois de France de l'époque. Ainsi, le style architectural était déjà prédéfini. Les circonstances politiques de la fin des années 1220 permettent également de créer un “seigneur de Guédelon” fictif, qui aurait reçu de son chef de guerre une récompense pour ses exploits militaires, ce qui lui aurait permis de financer la construction du château. La petite commune bourguignonne de Treigny, d´un riche passé historique, offrait ainsi le cadre parfait pour accueillir le château.

La construction du château de Guédelon fournit de nombreuses informations, notamment sur les matériaux utilisés à l´époque. A l´image de ce propriétaire fictif du Moyen-Age disposant d´un budget limité, les bâtisseurs actuels, tout en travaillant avec des matériaux solides et de bonne qualité, planifient néanmoins avec parcimonie et sont prudents quant à l'utilisation des ressources.


Échanges de savoir-faire européens : déjà au Moyen Âge

Nous savons aujourd'hui qu'il y avait beaucoup d'échanges entre les régions européennes au cours du Moyen Âge. Les bâtisseurs du château de Guédelon poursuivent cette tradition. En Allemagne, par exemple, se déroule le projet « Campus Galli », un chantier de construction d´un monastère du IXème siècle, qui s'est également fixé pour objectif de construire de manière durable et historiquement correcte.
L´exemple suivant illustre bien la complexité d´un chantier tel que celui de Guédelon : pendant longtemps, les constructeurs ne savaient pas comment étaient faites les fenêtres au Moyen Âge. Les cadres vides en pierre semblaient à la fois incomplets et totalement inadaptés pour résister aux éléments. Une étude scientifique a finalement fourni la réponse : à l'époque du seigneur fictif de Guédelon, il était courant de tendre des peaux de chèvre huilées et parcheminées dans un cadre en bois. Comme les experts de Campus Galli avaient déjà plus d'expérience dans la création de ces fenêtres, l'équipe de Guédelon les a rencontrés sur place pour échanger leurs idées. Grace au travail de l´équipe allemande, les artisans de Guédelon ont compris comment rendre la peau plus translucide. Forte de ces nouvelles informations, l´équipe a pu porter le projet encore plus loin, en réussissant à peindre les fenêtres, une tâche difficile qui a été réalisée par une artiste ne travaillant encore une fois qu´avec des matériaux et des pigments de l´époque.

Un hébergement très proche de Guédelon

Si le projet vous intéresse, vous trouverez sur notre site un hébergement situé juste à côté de Guédelon,dans le Loiret, pour visiter facilement le chantier.
La cabane perchée, située non loin du Château de St Fargeau, a été construite dans une démarche éco-responsable. Bien isolée, elle évite tout gaspillage d’énergie, et le bois non traité lui confère un charme naturel. Pour un véritable retour aux sources, des toilettes sèches ont étés installées et l’éclairage se fait à la bougie!

Sources

Le sujet vous intéresse ? N´hésitez pas à regarder documentaire d'ARTE à ce sujet intitulé “Guédelon, une aventure médiévale”. Ce documentaire de 90 minutes vous apprendra tout ce que vous devez savoir sur le projet de Guédelon ainsi que sur des projets comparables, tels que celui de Campus Galli. Partez à la découverte d´une période fascinante, vieille de près de 700 ans.

Favoris