La "naturo-culture" : une méthode innovante de notre vigneron Eric

Crédit photo : Domaine viticole d'Eric

La “naturo-culture”, une pratique agricole innovante

C’est en 2000 qu’Éric a repris le domaine familial de 24 hectares, acheté dans l’Hérault par son grand-père et son père à leur retour d’Algérie. Ces derniers appliquaient alors déjà les principes de “l’agriculture raisonnée” dans leurs vignobles. S’inscrivant à la fois dans la tradition vigneronne familiale et dans l’innovation scientifique, Éric a développé depuis 8 ans une pratique innovante qu’il a baptisée “naturo-culture”.

La “naturo-culture” a été mise au point en coopération avec le naturopathe Michel Barbaud. Scientifique français exerçant aussi en Italie, il a développé avec Eric une méthode naturelle intervenant à chaque stade de la production. Cette méthode fait largement appel aux principes actifs des plantes, entre autres des huiles essentielles et des plantes médicinales, pour permettre aux vignes de retrouver leur équilibre naturel et in fine de les “soigner”.

Dans cette optique, les sols vont tout d’abord être analysés. L’objectif est qu’ils soient correctement nourris et puissent fournir les éléments nutritifs nécessaires aux plantes. L’étude minutieuse des sols permet ainsi d’éviter des carences qui pourraient favoriser les maladies. La “naturo-culture” exige par conséquent une réelle maîtrise des outils de mesures agronomiques, notamment des outils de mesures de la BioElectronique Vincent (BEV). Cette dernière permet d’analyser le sol à partir de trois paramètres : le pH, le pouvoir oxydo-réducteur (rH2) et la résistivité du sol. Ces mesures sont cruciales pour la pratique de “naturo-culture” car elles permettent de mesurer les équilibres et d’apporter à la terre ce dont elle a besoin. Par ailleurs Eric préconise l’arrêt du travail profond de la terre et du labour afin de ne plus perturber l’équilibre micro-biologique et la vie du sol.

Grâce à l’apport de compost végétal, le sol du domaine d’Eric, de type alcalin, a augmenté en l’espace huit ans de trois à cinq fois la quantité de matières organiques présentes dans son sol. L’activité micro-biologique des champignons a permis de limiter les maladies au sein de ses vignes.

Grâce à sa démarche agricole innovante, par exemple un semis de céréales légumineuses et mellifères, Eric a vu se développer sur son domaine une multitude de micro-organismes, favorisant ainsi la présence accrue d’abeilles mais aussi de nombreuses espèces d’oiseaux : l’écosystème du domaine est en perpétuelle évolution !

La “naturo-culture” d’Eric fait désormais des émules : un nombre croissant d’agriculteurs ou de particuliers s’y intéresse et souhaite même s’y former. Eric répond avec enthousiasme à cette demande et souhaite même à terme faire de son domaine un centre de formation pour sensibiliser les agriculteurs à la “naturo-culture. L’intérêt de cette pratique n’est pas qu’écologique, il est aussi économique dans la mesure où il permet de diminuer les charges d’exploitation des agriculteurs. Pour le moment, Eric forme dix à quinze agriculteurs par an.

La communauté scientifique s’intéresse elle aussi à la pratique agricole innovante d’Éric, puisqu’il reçoit des stagiaires de l’INRA (Institut national de la recherche agronomique). Des chercheurs du CNRS sont également venus observer les oiseaux, dont ils ont décompté environ quarante espèces. Enfin un recensement des insectes va être réalisé. La “naturo-culture” fait donc l’objet d’un véritable intérêt scientifique, tout comme l’écosystème qu’elle engendre.

Si Eric est actuellement uniquement labellisé “bio”, il considère l’idée de créer un label pour certifier la qualité de ses produits. En effet sa démarche d’agriculture biologique peut être considérée comme thérapeutique envers ses vignes, tout en conférant à son vin de plus importantes valeurs nutritionnelles.

Retenons en conclusion le credo d’Éric : “observer la nature avant de la cultiver !”

Vous êtes intéressés par découvrir plus en détail la “naturo-culture” ? Venez séjourner chez Eric dans ses bergeries ou dans son grand gîte !

Favoris